Se passer de viande : quelles sont les autres sources de protéines ?

Pour la santé et pour la planète, il est fortement conseillé de réduire sa consommation de viande rouge. Une journée internationale « sans viande » a même été créée pour sensibiliser à cette problématique, le 20 mars. Mais concrètement en cuisine, la viande, on peut la remplacer par quoi ?

protéines végétales

Tout d’abord, même si la consommation de viande doit être diminuée, les protéines, elles, sont indispensables pour être en bonne santé. Elles contribuent à la pousse des ongles et cheveux, elles permettent aux muscles de fonctionner et régulent la production d’hormones. Elles doivent représenter 15% des apports alimentaires journaliers. Soit, pour un homme d’âge moyen, avec une activité physique modérée, pesant 70kg : 56gr de protéines par jour.

Les protéines sont contenues dans la viande (en moyenne 20g de protéines pour 100gr de viande), mais elles sont aussi présentent dans de nombreux autres produits et parfois en plus grande quantité !

Dans les autres produits d’origine animale (grammes de protéines donnés pour une portion de 100gr)

  • œufs : 13gr
  • poisson : 16gr
  • produits laitiers (yaourts, fromage…) : 25gr en moyenne, soit plus que la viande !

Dans les produits d’origine végétale (grammes de protéines donnés pour une portion de 100gr)

  • céréales (riz, blé, pâtes…) : 10 gr en moyenne, mais les protéines baissent avec la cuisson
  • légumes secs (lentilles, haricots secs, pois chiches…): 10 gr
  • tofu : 11.5gr
  • fruits oléagineux (noix, amande, lin, noisette…) : 17gr
  • micros algues (spiruline, chlorelle) : 50 à 70gr ! Soit 2 à 3 fois plus que la viande ! C’est l’aliment qui contient le plus fort taux de protéines.

 

Cependant, contrairement à la viande et aux produits d’origine animale, les aliments d’origine végétale ne contiennent pas les 9 acides aminés nécessaires à l’homme, dans un seul aliment.

Il est donc nécessaire de faire des combinaisons de plusieurs d’entre eux ou de les associer à ceux d’origine animale. L’important également pour être en bonne santé est de manger varier et de diversifier les apports de protéines.

Publicités