LES FRUITS MIEUX QUE LES JUS

Manger des fruits frais ou boire un jus de fruit industriel, ce n’est pas du tout la même chose.

Une étude récente le prouve.

Les chercheurs de l’université de Harvard ont compilé des données concernant les habitudes alimentaires, le mode de vie et l’évolution de l’état de santé de 187 000 personnes pendant plus de 20 ans. Ils ont pu établir un lien significatif entre la consommation de certains fruits et le risque de développer un diabète de type 2, la forme de diabète la plus répandue qui se traduit par une élévation anormale du taux de sucre dans le sang, entraînant un vieillissement accéléré de tout l’organisme. Certains fruits, myrtilles en tête, puis raisin, prune, pomme, poire, banane et pamplemousse, consommés 3 fois par semaine réduisent le risque de diabète de jusqu’à 26%. Par contre, ceux qui boivent un verre de jus de fruits 3 fois par semaine voient au contraire leur risque augmenter de 8%. Bien que les jus de fruits et les fruits entiers contiennent tous deux du fructose, un sucre à index glycémique bas, celui-ci se retrouve sous forme concentrée et sans fibres dans un jus de fruits.  Il est alors absorbé plus rapidement et converti en graisses qui circulent dans le sang et diminuent la sensibilité à l’insuline, augmentant ainsi le risque de diabète.

 

SOURCE : Muraki I, Imamura F, Manson JE, Hu FB, Willett WC, van Dam RM, Sun Q. Fruit consumption and risk of type 2 diabetes : results from three prospective longitudinal cohort studies. BMJ. 2013 August 28 ; 347:f5001 . doi: 10.1136/bmj
Publicités